Environnement et Tourisme Vert en Côte d'Ivoire

Le Sud Forestier 

AAEN-CI est partenaire du Festival des Arts et du Tourisme (FATA) d'Adiaké (du 30 août au 3 septembre 2017)
La danse du masque Goli lors du Festival des Arts et du Tourisme d'Adiaké 2016. Photo (C) ONG FATA

Située à l’extrême est du Sud forestier de la Côte d’Ivoire à 95 km d’Abidjan, la préfecture d’Adiaké est riveraine de la lagune Aby, l’un des plus grands plans d’eau lagunaires du pays, situation qu’elle partage avec Assinie. La liaison vers la capitale économique s’effectue donc par la route (via Bonoua et Grand-Bassam), mais aussi par la lagune au travers du canal d’Assinie (via Grand-Bassam).

Le principal attrait d’Adiaké est d’être le point d’accès « normal » au Parc National des îles Ehotilé (la base de l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves [OIPR] est à Adiaké). C’est donc à partir de l’embarcadère d’Adiaké que nous proposerons de visiter ce Parc et non à partir d’Assinie comme beaucoup le font clandestinement. Accessoirement, on peut aussi partir de Meleoukro, où un site sympathique en bordure de la lagune (bar, coin repos très calme) dispose d'un embarcadère. 

Le Parc National des îles Ehotilé (du nom du peuiple qui les a habitées) comprend 6 îles situées au Sud de la lagune Aby, dans laquelle plusieurs fleuves se jettent, dont 5 forment, avec trois îles extérieures au parc,  une sorte de delta proche de l’embouchure et la sixième (Bosson Assoun) est située plus à l'Est à l'écart de ce groupe. Avec une superficie de terre de 550 ha (non compris les innombrables chenaux et bras de lagune), le Parc National des îles Ehotilé (PNIE) est le plus petit de Côte d'Ivoire. Il a été érigé en parc national par décret du 25 avril 1974 sur l’initiative des communautés locales  et fait partie du site Ramsar des Iles Ehotilé–Essouman depuis le 18 octobre 2005.

Le Parc National des îles Ehotile permet de belles observations ornithologiques. Les poteaux plantés un peu partout dans la lagune pour arrimer des filets servent de perchoirs aux oiseaux pêcheurs.
Le site de Meleoukro, situé sur la lagune Aby à quelques km au sud d'Adiaké,  dispose d'un embarcadère qui permet d'accéder aux îles Ehotile.
Les îles de Assokomonobaha ou Assoko (327,5 ha), Balouaté (75 ha), Méha (45 ha), Nyamouan (47,5 ha), Elouamin (22,5 ha) et l’île sacrée Bosson-Assoun (32,5 ha) sont dominées par une végétation très diversifiée constituée, en périphérie et le long des chenaux, de mangroves à palétuviers et, sur les parties de sol ferme des plus grandes îles, de forêt très dense contenant des espèces classées comme rares ou menacées. Elles abritent une faune riche et variée, notamment en oiseaux (dont une part de migrateurs et quelques espèces menacées), c'est un vrai paradis pour l'ornithologue, en mammifères (rares lamantins,  herbivores, quelques espèces de primates), reptiles, poissons et crustacés. Elles recèlent par ailleurs de nombreuses curiosités de nature archéologique, historique et/ou culturelle, dont l’île aux chauves-souris (qui s’adonnent à une transhumance journalière), objets de croyances populaires, le cimetière des anciens rois, les canons de Louis XIV, etc.
Orchidées épiphytes rencontrées lors d'une visite sur le sentier botanique sur l'île d'Akosso.

Ces richesses sont malheureusement peu accessibles du fait d'un manque cruel d'aménagements. Le sol est très humide et souvent partiellement inondé. Toutefois, on peut débarquer sur l'île d'Assoko, où on peut parcourir un très intéressant  "sentier botanique" en cours d’aménagement, et profiter d'une aire abritée sous un grand arbre (Sacoglottis gabonensis) où on peut faire une halte et pique-niquer.

Le voisinage est l'objet d'une activité intense, notamment de pêche, comme l'attestent les nombreux poteaux destinés à arrimer des filets. Par ailleurs le Parc est l'objet d'activités clandestines, notammnt d'abattage du bois de palétuvier (excellent, paraît-il, pour fumer le poisson) et de braconnage.

Documents de référence : 

Diversité floristique du parc national des îles Ehotilé (littoral est de la Côte d’Ivoire)
par Djah François Malan, Laurent Aké Assi, Fézan Honora Tra Bi, Danho Neuba.
in BOIS ET FORÊTS DES TROPIQUES, 2007, N° 292

Oiseaux du Parc National des Iles Ehotilé, sud-est Côte d’Ivoire 
par Hilaire K. Yaokokoré-Béibro
Université de Cocody-Abidjan , UFR Biosciences, Laboratoire de Zoologie et Biologie Animale, BP 582 Abidjan 22, Côte d’Ivoire (Reçu 30 decembre 2009; revu 19 août 2010)

Ces documents peuvent être téléchargés sur Internet au format PDF