Domaine Bini
Environnement et Tourisme Vert en Côte d'Ivoire

Le Sud Forestier 

Nature et traditions à un jet de pierre d’Abidjan : le domaine Bini 
 
A moins d’une heure de route du cœur d’Abidjan (sans se presser) se trouve un espace privilégié où la nature a conservé ses droits sur de petites surfaces immergées dans des grandes plantations d’hévéas : le domaine Bini. 
Dirigé par Jean-Marc Bini, un personnage sympathique, simple et haut en couleurs, et une équipe jeune d’amoureux de la nature, le domaine dispose de parcelles de forêt «vierge» encore à explorer, et d’espaces conviviaux où on pratique diverses activités. Les bâtiments (salle à manger, bungalows, paillotes) sont réalisés en matériaux naturels, le mobilier est confectionné de manière astucieuse et avec goût au moyen de bois de récupération. En particulier le salon est un petit chef d’œuvre d’art naturel particulièrement réussi. Les animaux domestiques (cabris, chiens, volailles) évoluent librement dans ce cadre bucolique.

Vues générales de la zone d'accueil du domaine Bini
Typiquement, une journée au domaine Bini comprend un accueil avec une noix de coco bien fraiche, suivi d’une «marche pédagogique» dans les plantations alentours, permettant de découvrir les principales espèces de culture de rente en Côte d’Ivoire (hévéa, palmier à huile, cacao, poivrier, papayer…) ainsi que leurs particularités, leurs techniques de culture et d’exploitation et leurs usages parfois inattendus, notamment dans le domaine médicinal. 
Un peu de marche dans les plantations pour enrichir les esprits et aiguiser les appétits
Explications très détaillées sur l'exploitation de l'hévéa (prélèvement du latex)... en joignant le geste à la parole.
Nourrissante pour les esprits mais creusant les appétits, la marche est suivie d’un festin composé de mets traditionnels de la cuisine ivoirienne, servis sur un lit de feuilles de bananiers, qu’il faut manger à la mode locale, c’est-à-dire «avec les dix doigts». Le point fort est la dégustation de produits locaux : le vin de palme (Bangui) et l’alcool qui en est dérivé (koutoukou)… avec modération ! 
La table du festin nappée de feuilles de bananiers. Les mets traditionnels attendent sur le buffet à l'arrière-plan.
L'extraordinaire salon fait de pierres et de grosses branches récupérées, où on prend le café au coin du feu. Stupéfiant !
Après un petit café, une brève sieste peut se faire dans les hamacs tendus entre les arbres, puis les activités peuvent reprendre : escalade dans les arbres (des filets sont prévus à cet effet), bain d’argile avec massages, puis sensations fortes avec la grande tyrolienne qui part d’un gros arbre et parcourt un espace au milieu de la forêt. 
Des filets facilitent l'escalade dans les arbres et se prolongent en hamacs collectifs.
La tyrolienne part d'un gros arbre. La poussette contient les harnais et accessoires qui garantissent la sécurité des participants.
Des bugalows sont à la disposition de ceux qui veulent passer la nuit au domaine. Une animation musicale leur sera offerte.
Une journée au domaine Bini, c’est une journée instructive et bien remplie de détente, de découverte, d’enrichissement et d’échange, une journée hors de la ville et hors du temps, dont on ressort plein de sensations et totalement comblé, physiquement et mentalement. 
Tout comme la Fondation AAEN-CI, le domaine Bini œuvre pour la sauvegarde de l’environnement naturel en utilisant le tourisme comme levier, sans arrière-pensée lucrative. De ce fait, la Fondation a décidé d’introduire une journée au domaine Bini dans certains de ses programmes, et d’assister le domaine Bini dans la formation de ses guides, l’identification des espèces botaniques et le conseil pour ses projets d’aménagements, d’extension et/ou de diversification. Un partenariat gagnant-gagnant pour l’environnement naturel dans une région gravement menacée par l’extension des zones industrielles d’Abidjan autour de l’autoroute du Nord, toute proche. 
Plantation de poivriers au domaine Bini
Ouverture d'une cabosse de cacao bien mûre pour déguster les fèves fraîches
Un cacaoyer lourdement chargé de cabosses, comme on n'en voit pas n'importe où !