Environnement et Tourisme Vert en Côte d'Ivoire

Le Sud Forestier 

Accès : grande gare routière sur la route « Côtière » à 75 km de Dabou, 130 km d’Abidjan (compter deux heures de trajet). Cars réguliers à partir d'Adjamé et  Yopougon (Abidjan). Taxis (pas chers mais en très mauvais état) de la gare routière à la ville.

L’intérêt principal réside dans l’environnement, dont quelques éléments ont été préservés : il s’agit des diverses îles (dont l’île aux Chimpanzés) et du Parc National d’Azagny. On peut y accéder en bateau ou par la voie terrestre, uniquement  accompagné d'un agent de l'OIPR (Office Ivoirien des Parcs et Réserves).

La région est très riche en cultures de rente (hévéa et  palmier à huile à perte de vue, et dans une moindre mesure cocotier et café-cacao. Suite à une maladie et à la pullulation de certains ravageurs, le cocotier a beaucoup régressé et a presque disparu des environs immédiats de Grand Lahou.
L'île aux Chimpanzés (aux dernières nouvelles, il n'y en avait plus qu'un...)
Avikam Lodge, un site extrêmement prometteur sur la rive du Bandama.
Vaste plantation de palmiers à huile sur le bord de la Côtière à proximité immédiate de Grand Lahou
Village de pêcheurs au bord de la lagune..
MANGER, BOIRE ET DORMIR A GRAND LAHOU
Maquis La Terrasse 
Rendez-vous incontournable à Grand Lahou, ouvert à toute heure ou presque.. 
On peut aussi y manger (poulet et poisson braisé, sauces…) à condition de ne pas être trop pressé.
 
Impossible à manquer au bord de l'axe principal de Grand Lahou, La Terrasse se distingue par son architecture massive avec un étage très aéré et les couleurs vives d'une publicité très "oecuménique".
Hôtel Le Ravin 
C’est de très loin le meilleur hôtel de Grand Lahou. Il est situé en ville, mais un peu à l’écart de l’axe principal, et domine une sorte de large vallée verdoyante. Les chambres sont logées dans des bungalows jumeaux de style traditionnel, au milieu d’un jardin bien entretenu. Malheureusement, l’hôtel a perdu beaucoup de son charme depuis que la salle de restaurant, en matériaux traditionnels, qui dominait le « ravin », a été détruite par un coup de vent et remplacée par des "bâches" en toile plastique. 
La piscine, autour de laquelle on peut se faire servir à boire, est un grand plus, unique dans la ville. 
On peut aussi, en demandant à l’avance (ou si on n’est pas trop pressé), y manger. Le service est convenable et la cuisine est de qualité. 
"Le Ravin" est souvent pris d’assaut, et il est impératif de réserver (c’est même difficile d’obtenir une chambre le week-end, certains habitués réservant d’une semaine sur l’autre). 
Avec ses bungalows de style traditionnel et sa piscine aux formes arrondies, le Ravin présente un charme irrésistible à deux heures d'Abidjan.
Auberge du Verger 
C’est notre point de chute privilégié, à la sortie de la ville en direction de Braffedon/Lahou plage. Grand bâtiment au fond d’un vaste jardin fleuri et arboré. Malheureusement, depuis l’abattage récent d’un grand manguier et d’un avocatier, l’ombre y est devenu plus rare. Très calme et reposant. 
Tout autour du jardin, plantations d’arbres fruitiers (orangers, pamplemoussiers, citronniers, manguiers, anacardiers, etc.). Le parfum est enivrant pendant la floraison. 
Le service est « familial » et sympathique. Si on prend soin d’en faire la demande à l’avance, on peut aussi y manger une cuisine succulente. Il y a malheureusement des problèmes récurrents d’eau courante. 

L'Auberge du Verger, site reposant au milieu des arbres fruitiers, baigné, à la bonne saison, par d'enivrants parfums de fleur d'oranger.
Grâce au grand verger qui l'entoure et à son savoir-faire, l'"auberge" est capable d'offir d'excellents jus de fruits naturels "maison".. à con sommer sans modération !